L’histoire de l’homme et du cowboy

Ou comment (re)définir les règles du jeu

Il était un un monde rude, où les armes étaient monnaie courante.

Détruire n’était pas une question, mais la seule façon de vivre.

Détruire un peu pour survivre.

Détruire beaucoup pour avoir une vie de rêve.

Tout le monde ne savait pas se servir des armes, et beaucoup naissaient sans.

Alors, ce monde était inégal.

Ceux qui ne pouvaient pas tuer d’autres hommes tuaient des animaux, ou à minima des plantes, pour faire bonne figure.

Les autres, mieux armés, massacraient allègrement.

Un jour, vint un homme qui pour toute dégradation avait cueilli une pomme.

Il venait d’un monde où on donne.

Un cowboy, un pistolet dans chaque main, marchait vers lui et lui ordonna :

” Ôte-toi de mon chemin ! “

L’homme le regarda en souriant, lui tendit la pomme, et lui dit :

” J’ai cueilli une pomme. Tenez, elle est à vous. “

Le cowboy, surpris, s’arreta net, à un mètre de l’homme.

Il regarda la pomme, fit un gest pour la prendre, mais sa main était déjà prise par son pistolet.

Il leva les yeux vers l’homme qui lui souriait toujours.

Perplexe, le cowboy voyait bien que l’homme ne lui voulait aucun mal.

Alors, il rangea ses pistolets, pris la pomme, remercia l’homme qui s’en allait déjà, et croqua dedans.

Que se passe-t-il ensuite d’après vous ?


Cest simple, pendant les dix minutes qui suivent, le cowboy a entre les mains une pomme qu’il savoure.

Pendant dix minutes, il ne pensera pas à détuire quoi que ce soit.

L’homme quant à lui continuera sa route heureux d’avoir donné.


Comme l’homme et le cowboy, nous appartenons à un monde qui a ses propres règles.

N’oublions jamais que nous définissons ses règles, et qu’un homme peut parfois être mieux armé dans la vie avec une pomme qu’un cowboy avec deux pistolets.

Laisser un commentaire

*

code